Ce qu’il faut savoir sur la péridurale

admin      0    2 Views

Ce qu’il faut savoir sur la péridurale

Pour éviter la douleur lors de l’accouchement, certaines femmes enceintes sont tentées par la péridurale. Cet acte médical consiste à injecter, au niveau de la lombaire, un produit anesthésique qui a pour but de calmer la douleur. Les médecins préconisent cette option à leurs patientes lorsque bébé se présente par le siège ou en cas de grossesse difficile. D’autres femmes sont cependant moins tentées par la péridurale. En effet, des témoignages sur les effets secondaires de la péridurale sont de plus en plus fréquents sur les forums, les réseaux sociaux, etc. Voyons ici ce qu’il y a à savoir sur la péridurale.

Toutes les femmes ne peuvent en bénéficier

Au cours de sa grossesse, la future maman doit prendre rendez-vous avec l’anesthésiste pour se faire examiner afin de savoir si l’accouchement sous péridurale est possible ou non. En général, cette consultation doit avoir lieu quelques semaines avant la date prévue pour l’accouchement. L’anesthésiste doit informer la patiente sur les avantages et les risques de la péridurale. En effet, il existe certaines contre-indications médicales à ce produit anesthésiant. Les femmes présentant des troubles de la coagulation, une déformation au niveau de la colonne vertébrale ainsi que des allergies à certaines anesthésies ne peuvent pas en bénéficier. D’ailleurs, un bilan sanguin est obligatoire avant toute injection.

La péridurale ne vous évite pas la douleur à 100 %

La principale raison pour laquelle certaines femmes souhaitent accoucher sous péridurale est parce qu’elles ont peur de ne pas supporter la douleur de l’accouchement. Or, la péridurale ne peut être faite n’importe quand. En fait, il faut attendre que le col soit dilaté à 3-4 cm pour pouvoir se faire anesthésier. La femme enceinte ne peut ainsi pas éviter la douleur liée aux premières contractions. Il est également possible qu’au moment opportun pour la péridurale, l’anesthésiste soit occupé ailleurs, vous laissant souffrir encore plus. Mais même s’il est là, cela ne signifie pas que votre calvaire va s’envoler pour autant. Détrompez-vous ! En général, cela lui prendra une quinzaine de minutes pour réaliser la péridurale. Qui plus est, la péridurale ne fera effet qu’au bout de 15 à 20 minutes. Ce moment arrivé, il est possible que votre col soit déjà suffisamment dilaté pour pousser. Si c’est le cas, la péridurale n’aura servi à rien. C’est pourquoi certaines femmes préfèrent s’en passer et préfèrent se préparer physiquement pour avoir un accouchement naturel et sans douleur. Comme vous pouvez le voir sur Accouchement naturel, il existe plusieurs astuces pour réduire la douleur pendant le travail. Ces astuces sont faciles à réaliser et ne requièrent pas l’utilisation de médicaments. Parmi les techniques anti-douleur que toutes femmes enceintes doivent apprendre, c’est la respiration.

Elle présente quelques effets secondaires

L’administration de la péridurale peut se faire de plusieurs façons. Pour éviter de trop souffrir ou de peur que l’anesthésiste ne soit disponible au moment voulu, on laisse la femme enceinte administrer seule l’anesthésie. Pour ce faire, après la première injection, le cathéter est maintenu en place afin de faciliter les prochaines administrations. La femme enceinte s’injecte ainsi la dose en fonction des douleurs qu’elle ressent. Or, si la péridurale est surdosée, il est possible que cela entraîne une légère paralysie au niveau des membres inférieurs. Ce qui empêche la parturiente de bouger efficacement lors de l’accouchement. En outre, certaines disent que ce handicap, même passager, les empêche de ressentir l’arrivée de bébé. Or, c’est censé être le moment le plus important de l’accouchement. Enfin, après l’accouchement, la péridurale peut provoquer des maux de tête et une chute de tension chez la parturiente.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.